votre recherche

mardi 17 mai 2016

« GIRLS »
Parce que derrière chaque femme se cache une guerrière…
(…Et que je suis bien placée pour le savoir)

J’ai survécu durant 28 jours sur une île déserte avec 14 autres femmes lors de l’émission
« The Island seules au monde » (diffusé sur M6).

Nous avons vécu dans des conditions extrêmes qui ne nous ont épargnées
ni physiquement, ni moralement.

Nous, dénommées les survivantes, les guerrières, les combattantes…
avons sortir nos griffes vernies de rouge pour les plonger dans la boue et le sang.

C’est là que j’ai appris que la femme amazone n’est peut-être pas une légende,
et qu’en chaque femme sommeille une guerrière que personne ne soupçonnerait dans la vie de tous les jours.

Mes « Girls » sont des barbares, des têtes brulées, qui reviennent toutes d’un combat dans lequel elles s’en sont pris disons-le comme il se doit :
«plein la gueule».

Elles ont des blessures, des coups, des bleus, du sang, 
mais qu’importe, elles ont vaincu la bataille,
et c’est le regard fier qu’elles vous défient pour un prochain combat.
 
Elles n’ont plus peur de rien...

Elles font voir qu’elles en ont dans le slip,
sans pour autant montrer leur petite culotte…
Le plongeon se fait dans leur regard, non dans leur décolleté.

Le cliché de la femme faible, 
de la femme soumise, de la femme objet est ma cible…

Et je l’abats sans pitié à la kalachnikov…
Isabelle Ebran

mercredi 6 janvier 2016